Festival Cello Fan

29, 30 juin et 1er juillet 2012

QUI SOMMES-NOUS ?

Le festival est né en 2000, après un concert réunissant plusieurs violoncellistes pour une intégrale des Suites de J.S Bach. Ils constituent l’âme d’un festival qui, peu à peu, a élargi le cercle de ses offres musicales à destination d’un public toujours avide et curieux de nouveaux talents.

UN FESTIVAL, DES MUSIQUES

Organisatrice du festival, l’association Cello Fan a été fondée en 1996, sur une idée du violoncelliste Frédéric Audibert, motivé par l’envie d’organiser des actions artistiques de qualité autour du violoncelle, notamment sous la forme de conférences musicalement illustrées de concerts de musique de chambre commentés, de concerts d’élèves ou d’interventions en milieu scolaire. Cela fait vingt ans que ce musicien de talent met la musique classique à la portée de tous par ses actions militantes consubstantielles à sa généreuse personnalité prônant une transmission musicale spontanément ouverte.

À peu près à cette époque, l’orchestre de Lille était, lui aussi, précurseur et entamait ses actions musicales dans les quartiers lillois. Frédéric Lodéon lançait son émission sur France Inter à une heure de grande écoute. Bien avant qu’un phénomène d’évolution sociale relativement récent, pousse les classiques à prendre en compte les nouveaux publics, Frédéric Audibert racontait l’histoire du violoncelle et de la musique sur les scènes nationales françaises et dans les universités du savoir. Ce violoncelliste de haut niveau a toujours tendu la main à ceux qui ne sont pas toujours à l’aise dans un univers qu’ils croient étranger.

Mais, s’ouvrir ne veut pas dire renier sa nature profonde. La musique classique, baroque et contemporaine, est encore un genre musical vivant en France et dans le monde entier. Le public est toujours avide de le connaître, à preuve, le nombre de concerts a beaucoup augmenté ces dernières années, grâce au travail des scènes institutionnelles et des festivals. Lors d’une récente étude, des chercheurs ont montré que la population des festivals étaient bien plus diversifiée qu’on l’avait imaginé jusque-là.

S’ouvrir veut donc dire aussi montrer au public que la musique classique, baroque et contemporaine, est une musique pas moins accessible qu’une autre sans pour autant négliger aucune influence musicale. Le festival a accueilli des concerts de jazz et de chanson française. Toutes les formes musicales sont aussi représentées : le récital, la musique de chambre, la musique symphonique et le chant.

Cible : tous les publics

Le festival s’inscrit dans les circuits de diffusion offerts aux musiciens intermittents et aux musiciens des orchestres et des conservatoires participant ainsi à la diversité de l’offre. Il n’est donc pas simplement dédié aux publics amateurs de musique classique, baroque et contemporaine ou au monde forcément restreint du violoncelle.

De part sa formule, il cible tous les publics. Comment ? Par des tarifs très abordables, par un contact permanent de ses musiciens avec les personnes désireuses de se familiariser avec leur art. Par une proximité avec le tissu social local et régional. Le public local se déplace de Marseille à Monaco. Le public étranger vient de Suède, Norvège, Belgique et Grande-Bretagne. Petit à petit, il a pris l’habitude de réserver son week-end.

Il a aussi une vocation pédagogique auprès des élèves des écoles de musique et des conservatoires des Régions PACA, de Corse et de la Principauté de Monaco. Il offre à ces jeunes musiciens (entre 50 et 100 en fonction des années) une scène publique pour exprimer le travail réalisé avec leur professeur en plus de leurs cours traditionnels. Ce concert est ouvert aux professeurs des écoles qui exprimeraient le désir de voir leurs élèves participer. Ces concerts sont gratuits et par conséquent tout le monde peut y assister en famille.

Soulignons qu’en matière d’actions ouvertes sur les jeunes et le public, le festival a toujours été pensé pour donner au public la satisfaction d’une grande proximité. Les musiciens amateurs d’un bon niveau ont aussi été invités depuis les débuts à venir s’exprimer.
Le festival organise en outre des actions pédagogiques dans les écoles du canton et des Alpes-Maritimes.

Le festival, c’est aussi la création de l’Ensemble Cello Fan. Un ensemble à géométrie variable composé de deux à huit violoncellistes professionnels : un beau vecteur pour mieux faire connaître le festival.

 

Au Programme

Jul

Sur les pas de Lise

Église de Montauroux
19:00
Jul

Buffet en plein air

Chapelle Dior
20:30
Jul

Fantaisie musicale

Église de Montauroux
21:45
Jul

Triple B - Hommage à Anton Kraft

Église de Callian
20:30
Tous les concerts

Découvrez le canton de Fayence

Le festival se déroule dans le cadre géographique vertigineux du village médiéval de Callian dans le canton de Fayence enchâssé de villages tous plus beaux les uns que les autres. À découvrir entre deux concerts… Lire la suite