Festival Cello Fan

29, 30 juin et 1er juillet 2012

Vendredi 29 juin Église de Callian // 18h30
Prélude

AU PROGRAMME
J.S. Bach Sonate n°3 avec violoncelle piccolo
A. Vivaldi Sonate n° 5 en mi mineur pour deux violoncelles et clavecin

Au fil de la première moitié du XVIIIe siècle, la viole va peu à peu s’effacer au profit du violoncelle, trop puissant pour ne pas couvrir le clavecin, mais que ce soit en France, avec Marin Marais, Siante Colombe et Forqueray, ou en Allemagne avec Telemann, Abel et Bach lui-même qui semble-t-il la pratiquait au plus haut niveau, l’instrument a encore de beaux jours et quelques chef d’oeuvres devant lui. Les 3 sonates, cataloguées BWV 1027 à 1029 ont peut-être été composées à Cöthen durant les 5 années qu’y passa Bach, avec notamment parmi les solistes de la cour, Christian Ferdinand Abel, virtuose réputé quand le prince Léopold lui-même prisait aussi la viole. À moins que ce ne soit plus tard, à Leipzig dans les années 30 alors que le Cantor est à la tête du Collegium Musicum qui se produit au Café Zimmermann, ce que pourrait accréditer l’usage dans la ré mineur d’une viole à 7 cordes. J. S Bahc aimait donc le violoncelle et le pratiquait tout comme il aimait le compositeur Antonio Vivaldi auquel il trouvait beaucoup de talent et a emprunté nombre de formules musicales qu’il a réécrite à sa façon. Un véritable phénomène que ce Vénitien qui, en dépit d’une constitution fragile, fut tout à la fois virtuose du violon, professeur, compositeur, chef d’orchestre, directeur de théâtre et impresario, et qui, dans une extraordinaire furia créatrice, produisit une quantité d’oeuvres proprement hallucinante.

AVEC
Kenneth Weiss, clavecin
Florent Audibert, violoncelle piccolo
Frédéric Audibert, violoncelle

RÉSERVEZ EN LIGNE

Vendredi 29 juin Église de Callian // 20h45
Kenneth Weiss le clavecin souverain

AU PROGRAMME
G. F. Haendel Concertos grossos N°5 en ré mineur et N°4 en fa majeur
J.S Bach
L’Offrande Musicale
J.S Bach Concerto pour clavecin BWV 1054

Claveciniste et chef d’orchestre, Kenneth Weiss fait partie du cercle fermé des meilleurs clavecinistes actuels au monde et est devenu un maître du répertoire baroque. Celui-ci sera entouré des musiciens du festival recrutés parmi les meilleurs solistes européens capables de jouer sur instruments anciens dans le style approprié aussi bien sur les instruments modernes. En soliste, Kenneth Weiss interprètera des extraits de l’Offrande Musicale.

AVEC
Kenneth Weiss, clavecin Florent Audibert, violoncelle
Frédéric Audibert, violoncelle
Hélène Bordeaux, violon
Armelle Cuny, violon
Jean-Philippe Thiébaut, hautbois
Gionata Sgambaro, flûte
David Sinclair, contrebasse

RÉSERVEZ EN LIGNE

Samedi 30 juin Église de Mons // 11h30
Bach, Scarlatti

AU PROGRAMME
J.S. Bach Sonate avec violoncelle piccolo
Domenico Scarlatti Sonate pour clavecin

On connaît de Vivaldi au moins neuf sonates pour violoncelle et basse continue, dont les six publiées à Paris en 1740 dans un recueil sans numéro d’opus, et désormais répertoriées sous l’Opus 14. On a souvent dit de ces sonates pour violoncelle et basse qu’on y trouve le meilleurs de la musique de chambre de Vivaldi. Il est vrai qu’elles réunissent un ensemble de qualités qui leur vaut de bénéficier des faveurs des interprètes, et les cinéphiles avertis se rappelleront sans doute que, dans Barry Lindon, Kubrick utilisa un certain Largo issu d’une de ces sonates (3e mouvement de celle en mi mineur). Ajouter à cela, J.S. Bach aimait Vivaldi et le considérait comme un compositeur majeur. Confronter les deux écritures est donc passionnant. Le dialogue entre le champion du contrepoint et le pape de la mélodie est forcément riche en émotions.

AVEC
Kenneth Weiss, clavecin
Florent Audibert, violoncelle et violoncelle piccolo

RÉSERVEZ EN LIGNE

Samedi 30 juin Église de Mons // 15h00
The Best of Debussy

AU PROGRAMME
Œuvres pour Harpe solo
La Fille aux Cheveux de Lin etc.
Sonate pour flûte, alto et harpe
Prélude à l’Après-Midi d’un Faune
Quatuor à cordes en sol mineur
Syrinx, pour flûte

On peine à réaliser aujourd’hui à quel point Claude Debussy (1862-1918) a renouvelé le langage musical de son temps. Il faut pourtant se rappeler qu’au moment où il achève Pelléas et Mélisande (1902) et La Mer (1905), Giacomo Puccini (1858-1924) présente Madame Butterfly (1904), Gustav Mahler (1860-1911) sa Symphonie n° 7 (1905), Richard Strauss (1864-1949) son opéra Salomé (1905), et Jean Julius Christian Sibelius (1865-1957) sa Symphonie n° 3 (1906) ! Le charme et l’élégance des œuvres de Debussy ne doivent pas nous faire oublier l’audace d’un langage rigoureux, subtil et très en avance sur son temps. Ce programme lui est entièrement dédié avec un choix d’oeuvres connues et reconnues. L’une des plus grandes harpistes de renommée mondiale jouera des œuvres solo mais aussi le très célèbre Prélude à l’Après-Midi d’un Faune dans une transcription originale pour flûte, clarinette harpe et quatuor à cordes, réalisée par le compositeur Gionata Sgambaro qui assurera lui-même la partie de flûte. Claude Debussy a trente ans lorsqu’il compose son œuvre Prélude à l’Après-Midi d’un Faune. Elle obtient un tel succès que le chef Gustave Doret, la refait une seconde fois. Les critiques sont plus mitigées mais le poète Stéphane Mallarmé dont s’est inspiré Debussy lui rend un bel hommage en soulignant que son oeuvre le Prélude, à la différence de son texte, allait « bien plus loin, vraiment, dans la nostalgie et dans la lumière, avec finesse, avec malaise, avec richesse... ».

AVEC
Catherine Michel, harpe
Oswald Sallaberger, alto
Gionata Sgambaro, flûte
Marie-B Billote, clarinette
Quatuor Darius
Julie Sevilla-Fraysse, violoncelle

RÉSERVEZ EN LIGNE

Samedi 30 juin Église de Callian // 20h30
Carte blanche à Gilles Apap,
le violoniste du XXIème siecle

AU PROGRAMME
Bach, Kodaly, Monti
Musiques traditionnelles, Musiques du Monde et autres surprises de dernière minute

« J’ai passé ma vie à essayer de créer une utopie », écrivait Yehudi Menuhin dans son autobiographie parue en 1977. Violoniste hors norme, Gilles Apap poursuit l’œuvre de Yehudi Menhunin en échappant aux conventions sans toutefois renier ses racines musicales classiques. Depuis longtemps, il joue indifférrement les grands concertos du répertoire dont il "deconstruit" les cadences en se les appropriant, et les œuvres de musiques traditionnelles tzigane. Cet un interprète virtuose possède une apporche unique de la musique et un talent indéniable pour apporter de la joie aux publics dans toutes les salles de concert où il se produit. Frédéric Audibert lui a donné Carte blanche. Il jouera des oeuvres en solo et accompangé des musiciens du festival. Le public sera aussi partie prenante car Gilles Apap n’aime rien tant que les échanges.

AVEC Gilles Apap, violon L’orchestre des musiciens du festival

RÉSERVEZ EN LIGNE

Dimanche 1er juilletChapelle Saint-Donat, Callian // 11h00
Master class publique avec Gilles Apap

AU PROGRAMME
« La Musique c’est simple, direct, vrai »
De jeunes musiciens viendront prendre les conseils de Gilles Apap, musicien passionné. Premier conseil : jouer, jouer, jouer, se faire plaisir et faire plaisir. Telle est la doctrine appliquée par Gilles Apap depuis ses premiers pas en musique. Encouragé dans cette voie par Yehudi Menuhin, le violoniste s’est tranformé en éternel voyageur d’aventures musicales diverses et éclectiques.

RÉSERVEZ EN LIGNE

Dimanche 1er juillet Notre-Dame des Roses // 13h00
Pique-Nique avec les musiciens
 
 

 

 

Dimanche 1er juillet Église de Callian // 15h30
Violoncelles en liberté

AU PROGRAMME
Klengel, Casals, Popper, Villa-Lobos, Berstein (centenaire)…

Grand rassemblement des violoncellistes de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et autres régions de France

AVEC Annick Renézé-Emery, conservatoire de Dinan // Guillaume Rabier, Frédéric Lagarde, conservatoire d’Aix-en-Provence // Nicolas Paul, conservatoire d’Ile sur la Sorgue et orchestre d’Avignon // Paul-Antoine de Rocca Serra // Anne-Lise Herrera, conservatoire de Bastia, Chantal Latil-Darieto // Viviane Sauveur, école Suzuki LaMiCello à Marseille et ensemble Rondi Cello // Odille Gabrielli, conservatoire de Région de Marseille et orchestre de Marseille // Xavier Chatillon, conservatoire de Simiane Collongue et orchestre de Marseille // Véronique Olivier de Sardan, Laura Laino, Joëlle Ladrette, Christel Clément, Fabienne Baschieri, Michel Baldo, conservatoire de Toulon // Manon Ponsot, conservatoire de Cogolin // Chloé Triscornia, conservatoire de Menton // Mark Pinkas, Lison Boissières, Émilie Rose, conservatoire de Martigues // Virigine Pomi, conservatoire de Cagnes-sur-Mer // Guillermo Lefever, Brigitte Blondeau, Stéphanie Arnould, conservatoire Régional de Nice // Chantal Charpentier, conservatoire de Fréjus et de Draguignan, Eugénia Maffi, conservatoire de Vence et Espace Magnan à Nice // Fabienne Leidecker, école de musique de Fayence

RÉSERVEZ EN LIGNE

Dimanche 1er juillet Salle Omnisports // 18h00
Le violoncelle fait son cinéma (entrée libre)

AU PROGRAMME
Grand concert des élèves des classes de violoncelle de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et plus largement des conservatoires et écoles de musique des régions de France.
La liste n’est pas exhaustive, à tous moments, de nouveaux participants peuvent venir se greffer. Le concert rassemblera entre 80 et 120 musiciens.

AVEC Conservatoire de Dinan, Conservatoire d’Avignon, Conservatoire d’Aix-en-Provence, Conservatoire de Draguignan, Conservatoire de Fréjus, Conservatoire de Saint-Raphaël, Conservatoire de Nice, Académie de Musique de Monaco, Conservatoire de Menton, Conservatoire de Cagnes/Mer, Conservatoire de Saint-Laurent du Var, Conservatoire de Salon de Provence, CNR de Marseille, Conservatoire de Toulon, École Suzuki LaMICello de Marseille, Conservatoire d’Istres, Conservatoire de Martigues, Conservatoire de Cogolin, Conservatoire de Saint-Maximin, Conservatoire de Cannes, Conservatoire de Grasse, École de Musique de Fayence, Conservatoire de Vence etc…

 

Lundi 2 juillet Chapelle Dior, Montauroux // 19h00
Duo At Home

AU PROGRAMME
Album Ephémère
Caroline - Ephémère - Aphorisme - En ton île - Home - Here there are everywhere - Les Amoureux des Bancs publics

Dans ce premier album tout en nuances et en mélodies, At Home Duo, constitué du guitariste Anthony Jambon et du violoncelliste Guillaume Latil, une paire peu commune dans le jazz. Ce qu’Anthony Jambon souhaite que l’on retienne de cette oeuvre, c’est que « le projet est né, et repose toujours sur une forte complicité amicale et musicale entre Guillaume et moi, et que l’important pour nous c’est que les gens soient touchés quand ils écoutent notre musique. Elle se veux simple et très mélodique pour que le public puisse voyager. L’émotion est ce que l’on recherche en jouant, et ce que l’on veut transmettre. » Message reçu 5 sur 5 ! Le but est atteint, on se laisse facilement embarquer… Et c’est beau. Le timbre des instruments est particulièrement agréable, les arrangements sont bien ciselés et on aime et on retient facilement ces mélodies originales, la plupart de Guillaume Latil, aux noms choisis : "Éphémère", "Aphorisme", "Les Mots Retrouvés", "En Ton Île" ou d’Anthony Jambon : "Home", comme on aime retrouver des morceaux de Lennon et Mc Cartney "There and Everywhere" ou "I Will" et même Georges Brassens, "Les Amoureux des Bancs Publics" qui prouve une nouvelle fois qu’il n’était pas uniquement le plus grand parolier de la chanson française et que Brassens en Jazz, c’est formidable. Le poétique Duo At Home, est formé depuis 2011. C’est lors de concerts et de résidences dans les clubs de jazz parisiens et en particulier au "Baiser Salé" que ce projet avec Leonardo Montana a pu aboutir. (Source. Couleur Jazz 2016).

AVEC le Duo At Home : Guillaume Latil, violoncelle et Anthony Jambon, guitare

RÉSERVEZ EN LIGNE

 

Lundi 2 juillet Esplanade Dior, Montauroux // 21h45
Jazz Love Cello

AU PROGRAMME
Trio violoncelle, oud et percussions. Créations originales et improvisations.

Les musiciens se sont rencontrés sur les scènes jazz dans des groupes différents et ont voulu poursuivre une aventure musicale ensemble pour la graver à la fin sur un CD qu’ils enregistreront courant 2018. Tous improvisateurs de génie et compositeurs talentueux, ils donneront beaucoup d’eux-mêmes pour transmettre les valeurs de sérénité et d’imagination, en brassant des inspirations métissées. Guillaume Latil (violoncelle) est déjà venu jouer au festival dans ses jeunes années alors qu’il venait de monter le duo At Home avec le compositeur et guitariste Anthony Jambon. Il joue aussi actuellement dans le quartet d’Andre Manoukian, L (Raphaele Lannadere) , Sandra N’Kake, Cuareim quartet. Yacir Rami (Oud) : joue aussi avec Bachar Mar Khalife et Oum. Natascha Rogers (Percussions - voix) : joue aussi avec son propre groupe, le Natascha Rogers Group, Oum, Bachar Mar Khalife.

AVEC Guillaume Latil, violoncelle // Yacir Rami, oud Natacha Rogers, percussions et voix // Anthony Jambon, guitare

RÉSERVEZ EN LIGNE

 

Les musiciens du festival

 

Violoncelles
Frédéric Audibert, responsable artistique, violoncelle solo de la Chambre Philharmonique-Emmanuel Krivine // Florent Audibert, violoncelle solo de l’orchestre de Rouen Haute Normandie // Guillaume Latil, membre du duo jazz At Home // Julie Sevilla-Fraysse, 1er prix du CNSM de Paris, Diplômée et en résidence à la Chapelle Reine Elisabeth en belgique // Frédéric Lagarde, professeur au conservatoire d’Aix-en-Provence // Manu Cartigny, violoncelle solo de l’orchestre de l’opéra de Toulon // Odile Gabrielli, violoncelle solo de l’orchestre de l’opéra de Marseille // Xavier Chatillon, violoncelle solo de l’orchestre de l’opéra de Marseille // Paul-Antoine de Rocca Serra, diplôme de soliste de l’École normale supérieure de Paris, professeur au conservatoire de Bastia // Guillermo Lefever, 1er prix du CNSM de Lyon et professeur au CNRR de Nice // Manon Ponsot, professeur de l’école Rostropovitch-Pays des Maures // Émilie Rose, professeur au conservatoire de Martigues et membre de l’ensemble Nomos // Anne Gambini, membre de différents orchestres en région Paca

Violons
Gilles Apap, concertiste international // Armelle Cuny, violon solo Chambre Philharmonique // Anne Ménier, membre du quatuor Darius // Louis-Denis Ott, violon solo honoraire de l’orchestre symphonique Gubelkian professeur de l’Académie de musique prince Rainier III // Hélène Bordeaux, violoniste de l’orchestre de l’opéra de Rouen-Haute Normandie // Marie-Laurence Rocca, professeur au conservatoire d’Aix-en-Provence

Harpe
Catherine Michel, concertiste internationale

Clavecin
Kenneth Weiss, concertiste international, professeur à la Haute Ecole d’Etudes Musicales de Genève

Alto
Oswald Sallaberger chef d’orchestre, fondateur de la Maison Illuminée // Patrick Lemonnier, membre fondateur du quatuor Manfred, professeur au CRR de Nice // Marie-Anne Hovasse, membre du quatuor Darius

Flûte
Gionata Sgambaro, flûte solo de plusieurs orchestres internationaux

Guitare
Anthony Jambon, membre du duo jazz At Home

Percussions
Natacha Rogers, fondatrice du groupe Nathacha Rogers

Oud
Yacir Rami

Clarinette
Marie-B Bilotte, clarinette solo de l’orchestre de Monte Carlo

Hautbois
Jean-Philippe Thièbaut, hautbois solo de l’orchestre national d’Ile de France

Contrebasse
David Sinclair, contrebasse solo de la Chambre Philharmonique

Quatuor
Quatuor Darius

Cette édition est dédiée à la mémoire de Birgit Ball, l’une de nos toute première bénévole.

Découvrez le canton de Fayence

Le festival se déroule dans le cadre géographique vertigineux du village médiéval de Callian dans le canton de Fayence enchâssé de villages tous plus beaux les uns que les autres. À découvrir entre deux concerts… Lire la suite