Festival Cello Fan

29, 30 juin et 1er juillet 2012

20 ANS AU SERVICE DE LA MUSIQUE ET DES TERRITOIRES
Avoir 20 ans, c’est avoir la vie devant soit, les yeux tournés vers l’avenir, garder espoir malgré les temps difficiles que nous venons de vivre. C’est dans cet état d’esprit que le violoncelliste Frédéric Audibert, coordinateur artistique du festival a conçu la programmation du 20e festival Cello Fan. Pour cet anniversaire, les lieux du festival ont été recentrés sur le village de naissance, Callian, où il y a vingt ans une centaine de jeunes violoncellistes des conservatoires de Nice et de Monaco s’étaient rassemblés sur le parvis de la mairie devant les yeux un rien étonnés de la population. Cette rencontre de jeunes étudiants des conservatoires venus jouer une audition de fin d’année hors les murs, n’était pas destinée à se renouveler. Mais le concept a séduit le maire de l’époque, François Cavallier qui a sollicité le violoncelliste Frédéric Audibert pour étoffer de concerts professionnels cette rencontre thématique autour du violoncelle. L’année suivante, les jeunes violoncellistes étaient rejoints par leurs pairs. Au fil des ans, le cercle des cello fans s’est ouvert, le festival a pris de l’ampleur et propose aujourd’hui des concerts de haut niveau avec les meilleurs musiciens de la scène musicale actuelle tout en étant parfaitement intégré à son territoire par le biais d’actions de sensibilisation des jeunes publics à la musique classique, baroque et contemporaine.

Chaque début de saison estivale, des musiciens viennent des quatre coins du monde pour se produire au cœur des villages perchés du Pays de Fayence dont les chapelles et églises offrent des acoustiques remarquables. L’emblème du festival est le violoncelle, mais celui-ci s’est immédiatement marié à l’ensemble des instruments pour un dialogue riche et varié tant dans la forme, orchestre, sonate, récital, musique de chambre que dans le fond, classique, baroque, jazz, contemporain, chanson française etc...
 
Le talent des artistes, le choix des œuvres, suscitent aujourd’hui l’adhésion et draine chaque année un public heureux, fidèle et pour partie sans cesse renouvelé. Difficilement comparable à un autre, le festival Cello Fan a trouvé son identité marquée par un territoire superbe, des artistes exceptionnels en totale adhésion avec l’idée de partage et de proximité, un événement à dimension humaine, s’efforçant avec constance mais de plus en plus de difficultés de maintenir des gammes de tarifs abordables.
 
Pour ces 20 ans, plébiscité par le public, le noyau de violoncellistes fondateurs sera plus présent que jamais, autour d’eux, de nouveaux venus, comme le violoniste virtuose Alexandre Dubach, grand spécialiste de Nicolo Paganini, en ouverture du festival le 2 juillet. Il sera entouré du contrebassitse Olivier Thiery, de l’altiste Lilli Maijala, du violoncelliste Frédéric Audibert, du guitariste Pas-cal Polidori et des musiciens du festival. Une soirée époustouflante consacrée au répertoire virtuose du violoniste Nicolo Paganini enfant surdoué et musicien révolutionnaire.
 
Le samedi après-midi le violoncelliste Anton Niculescu, violoncelle solo honoraire de la Scala de Milan rendra hommage à son ancien professeur le violoncelliste russe Daniil Shafran avec la pianiste Maria de la Pau Tortelier, en interprétant les œuvres de prédilection de cet immense violoncelliste. Des documentaires rares sur Daniil Schafran seront projetés. Autre invitée de marque, le corniste David Guerrier que l’on retrouvera tout au long du festival. Ce musicien extraordinaire et généreux que l’on a déjà entendu à plusieurs reprises au festival, jouera le quintette à deux pianos, deux violoncelles, et cor de Robert Schumann, l’un des chef-d’œuvre de la musique de chambre, très rarement jouée en raison de la nécessité de deux pianos sur scène.
 
Autres invités de marque, le pianiste François Dumont et la soprano Helen Kearns qui se lanceront dans l’interprétation de Floks Songs Irlandais, le dimanche 5 juillet après-midi, avec au violon, Stéphane Tran ngoc, autre habitué du festival et au violoncelle Frédéric Audibert. Au cours de ce concert, les musiciens du festival joueront en diverses formations de musique de chambre.
 
Comme à chaque édition, le programme permettra d’écouter les grands classiques, mais aussi les œuvres d’aujourd’hui. Le festival a tout spécialement commandé à trois compositeurs, aux modes d’écriture très différents, des œuvres pour ensemble de violoncelles. Le compositeur Eric Tanguy a écrit une œuvre pour le duo formé par Frédéric et Florent Audibert qui sera créée le dimanche 5 juillet au soir. Mieko Miyazaki virtuose du Koto, et compositrice, va imaginer des œuvres pour ensemble de deux, quatre, six violoncelles et Koto. Le son sublime du Koto se mariera aux violoncelles instruments qu’il ne cotoie pas habituellement. Le compositeur et pianiste Gilles Alonzo, professeur au CNSM de Lyon, a composé la musique du film Frankestein de John Whales (1931) qui sera projeté, le samedi 4 juillet au soir, salle omnisport de Callian. La musique du film sera interpétée par Gilles Alonzo au piano, David Guerrier, cor, l’orchestre de violoncelles du festival et un quatuor à cordes. Pour ces commandes, le festival a reçu l’aide précieuse de la Sacem.
 
Autre événement marquant de cette édition : Le retour du saxophoniste Pierre Bertrand avec son groupe la Caja Negra. Cette folle soirée du samedi soir 4 juillet mêlera le jazz le Flamenco et les violoncellistes du festival. Le groupe jouera des morceaux de son dernier opus consacré à Duke Ellington avec violoncelles intégrés. Les talents d’arrangeur et de compositeur de Pierre Bertrand vont une nouvelle fois faire merveille. Dans le cadre de la crise du coronavirus, le festival met à disposition des flacons de gel hydralcooliques, des masques, des gants et assurera une distance raisonnable entre les participants au concert ce qui limitera les jauges. Cette limitation entrainera une diminution des recettes, c’est pour cette raison que nous avons mis en ligne une opération de soutien pour que le festival puisse passer ce cap difficile et que la crise ne grève pas la possibilité d’une 21e édition en 2021.
 

Les partenaires du festival
Mairie de Callian - Communauté de Commune du Pays de Fayence - Conseil départemental du Var - Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur - Spedidam - Sacem - Ville de Nice - Domaine de Terre Blanche - La Lettre du Violoncelle - Ville de Nice - Caisse des Dépôts - Var-Matin - La Strada.

Au Programme

Oct

Prélude - Le violon traditionnel

Chapelle des Pénitents, Callian
18:15
Oct

Paganini, la légende

Église de Callian
20:30
Oct

Odessey & Oracle

Chapelle des Pénitents, Callian
18:15
Oct

Caja Negra

Salle Omnisports, Callian
21:00
Tous les concerts

Découvrez le canton de Fayence

Le festival se déroule dans le cadre géographique vertigineux du village médiéval de Callian dans le canton de Fayence enchâssé de villages tous plus beaux les uns que les autres. À découvrir entre deux concerts… Lire la suite